Back to top

Nouvelles des membres


Félicitations à Anne-Renée Gravel pour un texte si juste!

Surcharge et précarisation des mères qui choisissent la profession universitaire
 

Crédits photo: Un balcon sur la rue de Lorimier, Montréal. Auteur inconnu. Source : Facebook.

Dans le contexte actuel incertain, l'une de nos membres SAGE, soit Anne-Renée Gravel, nous partage un texte d'opinions intitulé: « Surcharge et précarisation des mères qui choisissent la profession universitaire ». Il s'agit d'un texte apparaissant sur le site du Syndicat des professeures et des professeurs de la Télé-université.

Il est possible de lire ce texte plus que pertinent en cliquant ici.

Bravo Anne-Renée pour cette excellente publication! 

Rapport de recherche : LA RECONNAISSANCE D’UNE OBLIGATION EXPLICITE DE L’EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE VIOLENCE CONJUGALE AU QUÉBEC

Par Rachel COX, Professeure au département dessciences juridiques, avec la collaboration de Marie-Eve DESMARAIS, LLM (candidate) et Shanie ROY, LLM (candidate).

La professeure Rachel Cox, membre de l'équipe SAGE, a produit ce rapport de recherche intitulé La reconnaissance d'une obligation explicite de l'employeur en matière de violence conjugale au Québec, dans le cadre du Service aux collectivités de l’UQAM. Celui-ci fait état des résultats d’une recherche effectuée à la demande d’une coalition de groupes de la Côte-Nord du Québec, soit le Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) -CôteNord, le Centre Femmes aux 4 Vents, la Maison des Femmes de Baie-Comeau et la Maison l'Amie D'Elle.

Pour consulter le résumé, cliquez ici.

Pour consulter le rapport complet, cliquez ici.

Un comité d'experts fournira des conseils sur les problèmes complexes auxquels font face les Canadiens en milieu de travail

20 février 2019
"Des changements importants ont récemment été apportés au Code canadien du travail, mais le travail du gouvernement pour le moderniser n'est pas terminé. Aujourd'hui, la ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'œuvre et du Travail, l'honorable Patty Hajdu a annoncé que le gouvernement a mis sur pied un comité d'experts indépendant chargé d'étudier les enjeux plus complexes auxquels font face les employeurs et les travailleurs canadiens en milieu de travail. Le processus de sélection des membres du Comité d'experts a été long, minutieux et exhaustif. Le Programme du travail a examiné plus de 100 candidatures sur une période d'environ cinq mois."

La chercheure et membre SAGE Dalia Gesualdi-Fecteau fera partie avec six autres collègues de ce Comité d'expert.es. Félicitations Dalia!

Pour lire la nouvelle complète, naviguez jusqu'ici.

Rapport : Intimidation et harcèlement dans le secteur de la construction. Comprendre une réalité complexe afin de mieux intervenir.

15 février 2019

"Dans le secteur de la construction, plusieurs témoignages, notamment de travailleuses, sur différentes tribunes au cours des dernières années, ont attiré l’attention sur des situations d’intimidation et de harcèlement. Il devenait de plus en plus impératif de mieux comprendre ce phénomène dans le secteur de la construction en tentant d’identifier sa prévalence, mais surtout les facteurs individuels et sociaux, ainsi que les conditions structurelles qui favorisent ou, au contraire, préviennent les manifestations des comportements d’intimidation et de harcèlement qui enveniment les rapports sociaux au travail ou à proximité du travail et qui affectent la santé mentale des travailleuses et des travailleurs et des autres protagonistes du secteur, et, par ricochet, nuisent à la capacité concurrentielle des entreprises."

Les professeures et membres SAGE Marie Laberge et Jessica Riel font parties des auteures de ce rapport de recherche intitulé Intimidation et harcèlement dans le secteur de la construction : comprendre une réalité complexe afin de mieux intervenir.

Nous vous invitons à aller le consulter juste ici. Bonne lecture!

Table ronde sur la place des femmes en science- Entrevue Les années lumière

12 février
"À l'occasion de la Journée internationale des femmes et des filles de science, qui sera célébrée le 11 février, quatre scientifiques de quatre générations différentes discutent et témoignent de la place des femmes dans les domaines scientifiques. Quel est le chemin parcouru? Que reste-t-il à faire? Comment intéresser les nouvelles générations à la science?"

Dimanche dernier, la professeure émérite et membre SAGE Karen Messing a participé à une entrevue avec trois autres femmes en science. Rendez-vous ici pour écouter cette entrevue fort intéressante!

 

Entrevue de la chercheuse Marie Laberge à l'émission Le matin du Nord de Radio-Canada

18 octobre 2018
Le 18 octobre dernier, la chercheuse Marie Laberge a donné une entrevue à l'émission Le matin du Nord à Radio-Canada concernant la prise en compte du sexe et du genre dans la formation à la SST offert au Parcours de formation axée sur l’emploi. Vous pouvez l'écouter dans la dernière rubrique Élections à Kapuskasing : engagements communautaires pour franco, à partir du temps 6 minutes et 50 secondes. 
 

Bravo à Marie Laberge pour cette belle réalisation!

26 septembre 2018
La chercheuse Marie Laberge, membre de SAGE, a produit ce riche outil d'intervention, à la suite de ces recherches, portant sur la prévention des risques liés à la santé et la sécurité du travail auprès des élèves en difficulté qui empruntent le Parcours de formation axée sur l'emploi. Vous pouvez le consulter gratuitement ICI.

Karen Messing incluse dans l'exposition de 20 « citoyennes inspirantes » à la place des Montréalaises

9 août 2018

De gauche à droite: Donna Mergler et Karen Messing.

"Donna Mergler, neurophysiologiste, et Karen Messing, ergonome, sont professeures émérites du Département des sciences biologiques de l'Université du Québec à Montréal. 

Elles se distringuent par leurs études sur la santé environnementale menées en partenariat avec les communautés et les groupes concernés, dont les centrales syndicales. En 1990, elles cofondent le Centre de recherche interdisciplinaire sur la biologie, la santé, la société et l'environnement (CINBIOSE).

(...)

Karen Messing a collaboré avec des syndicats et des groupes de femmes sur l'étude des contraintes du travail à faible salaire assigné surtout aux femmes, dont la problématique de la posture debout prolongée. 

Récipiendaires de nombreuses distinctions, Donna Mergler et Karen Messing ont aujourd'hui un prix qui porte leurs noms à la Chaire de recherche sur la méthodologie et l'épistémologie de la recherche partenariale, remis aux meilleures communications présentées au colloque annuel de la Chaire".

Texte tiré de l'exposition de 20 "citoyennes inspirantes" à la place des Montréalaises.

La professeure Jessica Riel obtient une subvention du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH) de 55 498$ pour 2 ans!

1er août 2018
Figure 1 De gauche à droite : Mélanie Lefrançois (ESG-UQAM), Jessica Riel (UQO) et Mélanie Trottier (ESG-UQAM).

La professeure Jessica Riel a obtenu, en tant que chercheuse émergente, une subvention Développement Savoir du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH). Le projet subventionné porte sur le rôle du collectif de travail et des rapports sociaux de sexe dans l’activité de conciliation travail-famille (CTF) de travailleur.ses de métiers à prédominance masculine et sera réalisé en collaboration avec les professeures Mélanie Lefrançois, membre de l’équipe SAGE, et Mélanie Trottier de l’UQAM. Les objectifs de cette recherche sont de documenter la culture présente au sein des milieux de travail et des collectifs, l'effet des rapports sociaux de sexe sur les dynamiques collectives de travail et le collectif de travail, l'interaction entre les pratiques organisationnelles, les pratiques collectives et l'activité individuelle de CTF, les facteurs qui facilitent ou nuisent à l'activité de CTF et aux pratiques collectives. À terme, le projet proposera des pistes de solutions visant à favoriser la mise en œuvre de l'activité de CTF des travailleur.ses et des pratiques collectives sous-jacentes. 

Écho du livre de Karen Messing Les souffrances invisibles. Pour une science du travail à l’écoute des gens dans la revue Travail et Emploi

6 juillet 2018

Le livre Les souffrances invisibles. Pour une science du travail à l’écoute des gens de la professeure émérite Karen Messing s’est démarqué et a su faire parler de lui dans la revue Travail et Emploi du Ministère du Travail en France. À l’égard de cet ouvrage, Pascal Marichalar mentionne :

« C’est pourtant un message plein de force, d’enthousiasme, de pugnacité et d’humanisme qui se dégage de la lecture de cet ouvrage, dont on ne peut qu’espérer qu’il suscite les vocations de nouvelles générations de chercheuses et de chercheurs alliant rigueur, empathie et féminisme. »

C’est avec fierté que l’équipe SAGE vous invite à lire l’article ICI qui raconte brièvement l’histoire de madame Messing et les différents sujets de son livre. 

 

Pages