Back to top

Activités


Colloque SAGE à l'ACFAS : "Perspective interdisciplinaire sur les inégalités sociales et de genre en santé au travail : constats et défis pour l’action"

10 et 11 mai 2018
L’Équipe de recherche interdisciplinaire FRQ-SC sur le travail Santé, Genre, Égalité (SAGE) est heureuse de vous présenter le programme du colloque intitulé Perspective interdisciplinaire sur les inégalités sociales et de genre en santé au travail : constats et défis pour l’action qu’elle organise dans le cadre du 86e Congrès de l'ACFAS. Ce colloque sera une occasion d’entendre :
  • 16 conférences présentant les constats issus des dernières recherches en santé au travail sensibles aux inégalités sociales et de genre
  • La conférence d’ouverture "#Ellesaussi"? Implications des différences biologiques entre les sexes pour la santé au travail de Madame Karen Messing, professeure émérite en sciences biologiques à l’UQAM et auteure de plusieurs articles scientifiques et livres dont « Les souffrances invisibles. Pour une science du travail à l'écoute des gens. »
  • Une table ronde interdisciplinaire d’expertes en santé au travail animée par Madame Marie-Ève Maillé, présidente de Notre Boite et coauteure de l’essai « Acceptabilité sociale : sans oui, c’est non. »

Le colloque se déroulera les 10 et 11 mai prochains à la salle P1-6340 du Pavillon principal de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Les participant.es au colloque sont invité.es à participer au cocktail de lancement du site Web de l’équipe SAGE le 10 mai de 16h30 à 18h30 (salle H1-1020 du Pavillon Alphonse-Desjardins).

Pour plus de renseignements, contactez sage@uqo.ca ou visitez la page Internet de notre colloque pour consulter le programme détaillé et les résumés des communications (http://acfas.ca/evenements/congres/programme/86/600/610/c). Veuillez noter que l’ensemble des résumés ont fait l’objet d’une évaluation par un comité scientifique composé de deux expert.es.
Au plaisir de vous y voir en grand nombre,
Le comité organisateur du colloque

Programme
 

Une conférence-midi de l’équipe SAGE citée dans les médias

11 avril 2018
La conférence sur le sexisme en restauration présentée le 10 avril 2018 par l'Équipe de recherche Santé, genre, égalité (SAGE) en collaboration avec le département de relations industrielles de l’UQO a attiré l’attention des médias.

La conférence, qui était présentée au café-bar Le Tonik par Marie-Pier Bélanger, Lucie Pelletier-Landry, Jordan Huot-Roberge et Laurence Raynault-Rioux, quatre étudiants en sociologie et en études féministes à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), a fait l’objet d’un reportage dans le cadre de l’émission Sur le vif, à la radio de Radio-Canada Ottawa-Gatineau.

Marie-Pier, Lucie, Jordan et Laurence se sont rencontrés au travers de leurs implications dans les mouvements féministes et les associations étudiantes de leur université. Étant avant tout des collègues militants et un groupe d’amis, elles et ils ont formé une équipe de travail dans un cours de recherche de fin de baccalauréat, en septembre 2016.

Le reportage réalisé par la journaliste Josée Guérin a été présenté en deux volets.

Sexisme en restauration : une conférence du SAGE citée dans les média

10 avril 2018
Le sujet du sexisme en restauration a émergé, inspirés par leurs expériences respectives en restauration. Que cela soit en tant que serveuse, caissière, hôtesse ou plongeur, travaillant dans divers types de restaurants, elles et il ont été sensibilisé.es aux conditions de travail difficiles propres à la restauration et aux métiers de service. Les nombreux articles publiés dans la dernière année, entourant la restauration, les emplois précarisés ainsi que le mouvement #metoo, indiquent qu’il faut poursuivre et diffuser la présente recherche pour visibiliser le vécu des serveuses.

Conférencier.ères : Marie-Pier Bélanger, Lucie Pelletier-Landry, Jordan Huot-Roberge et Laurence Raynault-Rioux, étudiant.es à l’Université du Québec à Montréal
Quand : 10 avril 2018 au Café-Bar Le Tonik (UQO)

Affiche

Félicitations à Marie-Laurence Génier pour l'obtention d'une bourse d'excellence SAGE de 2e cycle!

5 mars 2018

Marie-Laurence Génier, étudiante à la maîtrise en relations industrielles, obtient une bourse d’excellence de l’équipe interdisciplinaire de recherche FRQ-SC sur le travail « Santé, Genre, Égalité » (SAGE) d’un montant de 1 000$.

Cette bourse vise à encourager les étudiant.es des cycles supérieurs à participer à des congrès scientifiques et à publier les résultats de leurs travaux sous forme d’articles scientifiques. Elle est décernée aux étudiant.es de deuxième ou troisième cycle ayant un excellent dossier académique et dont le projet de recherche est lié à la programmation de recherche de l’équipe SAGE.
Sur la photo : Marie-Laurence Génier et la responsable de l'équipe, Jessica Riel

Bourses SAGE de communication scientifique

6 mars 2018
L'équipe interdisciplinaire de recherche sur le travail Santé, Genre, Égalité (SAGE) offre trois bourses d’un montant de 1000$ chacune à des étudiant.es souhaitant faire une communication scientifique en lien avec la programmation de l’équipe SAGE. 
Pour être admissible, les candidat.es doivent :
  • Étudier dans l'un des domaines de la santé au travail suivants : ergonomie, droit, relations industrielles, économie, communication, psychologie, épidémiologie, sciences de l’activité physique; 
  • Présenter un excellent dossier académique et de recherche le cas échéant;
  • Être impliqué.es dans les travaux d’au moins une membre de l’équipe de recherche SAGE et démontrer comment son projet de communication s’inscrit dans l’un des trois axes de recherche de l’équipe (Voir la liste des membres et la description des axes dans l'annonce en pièces jointes);
  • Réaliser son projet de communication en collaboration avec au moins deux membres de l’équipe SAGE.
Pour participer, il suffit de suivre le processus de mise en candidature inscrit dans l'annonce en pièce jointe et transmettre les formulaires remplis et les documents nécessaires à l'attention d'Etienne Collette à l'adresse sage@uqo.ca avant le 27 avril 2018 à 23h59.

Documents : annonce du concours, formulaire de candidatures, formulaire de recommandation 

Félicitations à Rebecca Marceau pour l'obtention d'une bourse d'excellence SAGE de 1er cycle!

5 mars 2018
Rebecca Marceau, étudiante au baccalauréat en relations industrielles et ressources humaines, obtient une bourse d’excellence de l’équipe interdisciplinaire de recherche FRQ-SC sur le travail « Santé, Genre, Égalité » (SAGE) d’un montant de 500$.
 
Cette bourse vise à encourager les étudiant.es de premier cycle à poursuivre leurs études aux cycles supérieurs. Elle est décernée aux étudiant.es de premier cycle ayant un excellent dossier académique et démontrant un intérêt significatif pour les problématiques liées aux inégalités sociales et de genre en santé au travail.

Appel à communications ACFAS 2018 jusqu’au 15 février

Conférence: « Santé des travailleuses: résister quand c’est encore possible »

20 septembre 2017
Jessica Riel participe à la Conférence-midi de l’Institut Santé et société

La professeure Jessica Riel, du Département de relations industrielles, fera partie d’une conférence-midi présentée par l’Institut Santé et société de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), le mercredi 20 septembre 2017, de 12h30 à 13h30.
Intitulée « Santé des travailleuses: résister quand c’est encore possible », la conférence sera diffusée en temps réel dans les établissements du réseau de l’Université du Québec.

La professeure Riel sera accompagnée de Karen Messing, professeure émérite au Département des sciences biologiques (UQAM).
Les deux professeures parleront de l’un des défis auquel sont confrontées les travailleuses, soit celui d’atteindre les objectifs liés à leur tâche tout en préservant leur santé et leur accès à l'égalité au travail. Afin de rendre compte de ce défi dans différents contextes et de proposer des moyens d’action pour favoriser la santé et l’accès à l’égalité des travailleuses, deux perspectives complémentaires seront présentées.

Les conférences-midi de l’ISS sont diffusées en temps réel dans les établissements du réseau de l’Université du Québec. À l’UQO, les gens intéressés à voir cette conférence pourront se rendre au local B1230, au pavillon Alexandre-Taché, au Campus Gatineau.

Conférence: « Santé des travailleuses: résister quand c’est encore possible »
Le mercredi 20 septembre 2017
12h30 à 13h30
Local B1230 – Pavillon Alexandre-Taché, Campus Gatineau

Félicitations à Katherine Lippel récipiendaire de la médaille d’or du CRSH !

15 septembre 2017
La professeure Katherine Lippel a reçu la Médaille d’or du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), la plus haute distinction du CRSH, pour les réalisations en recherche, qui reconnaît « le leadership, le dévouement et l’originalité de la pensée ». Katherine Lippel est reconnue mondialement pour ses travaux avant-gardistes en droit de la santé et de la sécurité au travail.
 
De manière plus spécifique, la Médaille d’or est remise aux chercheurs qui ont « contribué de façon remarquable à l’avancement des connaissances dans sa discipline des sciences humaines. De plus, l’exceptionnelle qualité des recherches du lauréat ainsi que l’impact de ses travaux et ses efforts soutenus quant à la diffusion des résultats de recherche doivent avoir enrichi substantiellement la société canadienne et avoir contribué à la vie sociale, culturelle, économique et intellectuelle au pays ou à l’étranger. » (Prix Impacts du CRSH)
 
La professeure Lippel, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit de la santé et de la sécurité du travail, travaille depuis plus de 30 ans sur un large éventail de questions touchant les travailleurs et travailleuses. Certaines de ses recherches les plus influentes portent sur la protection de la santé mentale au travail, l’importance de tenir compte du genre dans l’élaboration des politiques de santé et de sécurité au travail, et la reconnaissance du droit à une indemnité en cas de cancer lié au travail. Elle s’intéresse également aux approches de réglementation de partout dans le monde, afin de déterminer si elles améliorent la santé et la sécurité des travailleurs.

La professeure Lippel affirme qu’elle cherche à « donner une voix à ceux et celles qui n’en ont pas, afin d’influencer les politiques publiques ». Cela comprend les travailleurs marginalisés et blessés, ainsi que les femmes œuvrant dans des milieux traditionnellement masculins. Elle aimerait aussi pouvoir examiner de plus près la situation des travailleurs temporaires et des immigrants, qui se retrouvent souvent avec des emplois très dangereux, sans être bien protégés. Depuis les 15 ou les 20 dernières années, le Canada a connu une augmentation de certaines catégories d’emplois précaires, ce qui, selon la professeure, a nui aux protections prévues dans la législation en matière de droit du travail.
« J’aimerais prendre ma retraite en sachant que nous avons contribué à prévenir l’externalisation des risques au détriment des travailleurs les plus vulnérables », explique-t-elle. Ce serait, en effet, une excellente façon de couronner une carrière en recherche consacrée à la quête de l’égalité au travail. 

En plus de la professeure Katherine Lippel, une autre chercheure de l’Université d’Ottawa, Lori Beaman, professeure au Département d’études anciennes et de sciences des religions, a remporté le prix Savoir, qui souligne les réalisations exceptionnelles issues d’un projet de recherche financé, en totalité ou en partie, par le CRSH. Son projet sur la religion et la diversité – une vaste recherche internationale sur des questions relatives à la diversité religieuse – a été lancé en 2010, grâce à une subvention de 2,5 millions de dollars du CRSH.

« Katherine Lippel et Lori Beaman sont à la fine pointe de la recherche sur des questions cruciales liées à l’égalité dans la société actuelle », a dit Sylvain Charbonneau, vice-recteur intérimaire à la recherche. « La communauté universitaire salue leur savoir et leur leadership exceptionnels dans des domaines clés de la politique publique. » Les professeures Lippel et Beaman sont toutes deux membres du Centre de droit, politique et éthique de la santé de l’Université d’Ottawa.

Katherine Lippel est la troisième professeure de l’Université d’Ottawa à remporter la Médaille d’or depuis sa création en 2003, après Shana Poplack en 2012 et Constance Backhouse en 2011. Elle recevra sa médaille lors d’une soirée qui se déroulera à Rideau Hall le 15 septembre 2017.

Plusieurs membres de l’équipe de recherche SAGE et du CINBIOSE obtiennent une importante subvention des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC)

3 juin 2017
L’équipe chapeautée par Marie Laberge (Université de Montréal), Donna Mergler (UQAM), Karen Messing (UQAM), Jessica Riel (UQO), Johanne Saint-Charles (UQAM), Hélène Sultan-Taïeb (UQAM), Cathy Vaillancourt (UQAM) et Jena Webb (CoPEH-Canada) fait partie des sept équipes subventionnées au Canada dans la cadre de l’initiative « Impact du genre sur les interventions d'application des connaissances » de l’Institut de la santé des femmes et des hommes des Instituts de recherche en santé du Canada (ISFH-IRSC, #153454). La subvention de 450 000$/3 ans permettra le développement de nouvelles connaissances sur la prise en compte du genre dans les interventions d’application des connaissances. Plus spécifiquement, elle permettra de développer une approche et des outils qui aideront les chercheurs et les partenaires de la communauté à évaluer la conduite et les résultats des interventions d’application des connaissances (IAC) sensibles au sexe/genre, si possible en mettant en évidence les différences entre les situations où l’IAC n'a pas tenu compte du sexe et du genre ou lorsque les tentatives pour le faire ont échoué. L'approche et les d'outils que l’équipe développera permettront également d’identifier les voies pour prévenir et atténuer les conséquences négatives involontaires des interventions intégrant les considérations relatives au sexe et au genre dans les interventions en santé environnementale, y compris la santé au travail.
 
L’équipe est composée de 27 membres dont plusieurs sont membres de l’équipe de recherche interdisciplinaire sur le travail « Santé, Genre, Égalité » (SAGE) et du Centre de recherche interdisciplinaire sur le bien-être, la santé, la société et l’environnement (CINBIOSE). En plus de des chercheuses principales mentionnées précédemment, l’équipe est composé de partenaires sociaux et de co-chercheurs provenant d’universités et d’instituts de recherche importants : Marie Bellemare (Université Laval), Jacques Bernier (INRS-Institut Armand-Frappier), Stéphanie Bernstein (UQAM), Céline Chatigny (UQAM), Julie Côté (Université McGill), Daniel Côté (IRSST), Patrice Duguay (IRSST), Myriam Fillion (CINBIOSE-UQAM), Lise Gervais (Relais-Femmes), Valérie Lederer (UQO), Katherine Lippel (Université d’Ottawa), Marie-Ève Major (Université de Sherbrooke), Jeffery Masuda (Université Queen’s), Lise Parent (TELUQ), André Plamondon (IRSST), Stéphanie Premji (Université McMaster), Dave St-Amour (UQAM) Nicole Vézina (UQAM) et Caroline Voyer (Réseau québécois des femmes en environnement).

Pages