Back to top

Activités


Bravo à Marie Laberge pour cette belle réalisation!

26 septembre 2018

La chercheuse Marie Laberge, membre de SAGE, a produit ce riche outil d'intervention, à la suite de ces recherches, portant sur la prévention des risques liés à la santé et la sécurité du travail auprès des élèves en difficulté qui empruntent le Parcours de formation axée sur l'emploi. Vous pouvez le consulter gratuitement ICI.

Une importante délégation canadienne était présente au 20e congrès international de l’International Ergonomics Association qui avait lieu à Florence (Italie) en août dernier

4 septembre 2018

Du 26 au 30 août avait lieu le 20e congrès de l’International Ergonomics Association à Florence (Italie). Plusieurs chercheuses de l’équipe (Jessica Riel, Karen Messing, Mélanie Lefrançois, Marie Laberge, Marie-Ève Major, Hélène Sultan-Taïeb et Nicole Vézina) et étudiantes (Marie-Laurence Génier et Margaux Vignet) de l’équipe SAGE ont présenté dans le cadre du symposium Gender, Work and Health in Ergonomics où plus d’une cinquantaine de personnes ont participé. Cette participation a été rendue possible grâce à une subvention CRSH - programme connexion.

Ce symposium était organisé par les professeures Sandrine Caroly (France), Marie Laberge (Canada), Jessica Riel (Canada) et Rima Habid (Liban) et abordait trois thématiques : les approches pour favoriser la santé et l’équité, l’évaluation des interventions sensibles au sexe/genre et les méthodes considérant le sexe/genre. 

La participation à ce congrès international a donné de la visibilité aux travaux de l’équipe SAGE et a permis de nombreux échanges et réflexions avec des spécialistes en ergonomie et en santé au travail sur les inégalités de genre et de santé au travail.

Bravo à toute l’équipe!

Karen Messing incluse dans l'exposition de 20 « citoyennes inspirantes » à la place des Montréalaises

9 août 2018

"Donna Mergler, neurophysiologiste, et Karen Messing, ergonome, sont professeures émérites du Département des sciences biologiques de l'Université du Québec à Montréal. 

Elles se distringuent par leurs études sur la santé environnementale menées en partenariat avec les communautés et les groupes concernés, dont les centrales syndicales. En 1990, elles cofondent le Centre de recherche interdisciplinaire sur la biologie, la santé, la société et l'environnement (CINBIOSE).

(...)

Karen Messing a collaboré avec des syndicats et des groupes de femmes sur l'étude des contraintes du travail à faible salaire assigné surtout aux femmes, dont la problématique de la posture debout prolongée. 

Récipiendaires de nombreuses distinctions, Donna Mergler et Karen Messing ont aujourd'hui un prix qui porte leurs noms à la Chaire de recherche sur la méthodologie et l'épistémologie de la recherche partenariale, remis aux meilleures communications présentées au colloque annuel de la Chaire".

Texte tiré de l'exposition de 20 "citoyennes inspirantes" à la place des Montréalaises.

La professeure Jessica Riel obtient une subvention du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH) de 55 498$ pour 2 ans!

1er août 2018

La professeure Jessica Riel a obtenu, en tant que chercheuse émergente, une subvention Développement Savoir du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH). Le projet subventionné porte sur le rôle du collectif de travail et des rapports sociaux de sexe dans l’activité de conciliation travail-famille (CTF) de travailleur.ses de métiers à prédominance masculine et sera réalisé en collaboration avec les professeures Mélanie Lefrançois, membre de l’équipe SAGE, et Mélanie Trottier de l’UQAM. Les objectifs de cette recherche sont de documenter la culture présente au sein des milieux de travail et des collectifs, l'effet des rapports sociaux de sexe sur les dynamiques collectives de travail et le collectif de travail, l'interaction entre les pratiques organisationnelles, les pratiques collectives et l'activité individuelle de CTF, les facteurs qui facilitent ou nuisent à l'activité de CTF et aux pratiques collectives. À terme, le projet proposera des pistes de solutions visant à favoriser la mise en œuvre de l'activité de CTF des travailleur.ses et des pratiques collectives sous-jacentes. 

Écho du livre de Karen Messing Les souffrances invisibles. Pour une science du travail à l’écoute des gens dans la revue Travail et Emploi

6 juillet 2018

Le livre Les souffrances invisibles. Pour une science du travail à l’écoute des gens de la professeure émérite Karen Messing s’est démarqué et a su faire parler de lui dans la revue Travail et Emploi du Ministère du Travail en France. À l’égard de cet ouvrage, Pascal Marichalar mentionne :

« C’est pourtant un message plein de force, d’enthousiasme, de pugnacité et d’humanisme qui se dégage de la lecture de cet ouvrage, dont on ne peut qu’espérer qu’il suscite les vocations de nouvelles générations de chercheuses et de chercheurs alliant rigueur, empathie et féminisme. »

C’est avec fierté que l’équipe SAGE vous invite à lire l’article ICI qui raconte brièvement l’histoire de madame Messing et les différents sujets de son livre. 

 

Présence remarquée des membres au congrès Work and Family Researchers Network à Washington

21, 22 et 23 juin 2018

Photo à venir

Les 21, 22 et 23 juin dernier a eu lieu le congrès Work and Family Researchers Network où plusieurs chercheuses (Nathalie Houlfort, Stéphanie Bernstein, Anne-Renée Gravel, Karen Messing, Mélanie Lefrançois et Jessica Riel) et étudiantes (Vanessa Blanchette-Luong et Sarah Bourdeau) de l’équipe SAGE ont participé.

D’ailleurs, la professeure Nathalie Houlfort organisait le symposium Precarious Employment, Atypical Schedules and Work-Family Balance : An Interdisciplinary Analysis on Individual and Collective Strategies qui présentait les travaux de plusieurs membres de l’équipe SAGE. Les professeures Riel et Lefrançois ont quant à elles présenté lors du symposium Do All Roads Lead to Rome? Research Methods in Work-Family Research, qui portait plus spécifiquement sur la méthodologie.

Conférence-midi "Réforme de la loi sur les normes du travail" : une réussite!

31 mai 2018

L'équipe interdisciplinaire de recherche sur le travail SAGE était très heureuse de voir un taux de participation aussi élevé lors de la conférence LA RÉFORME DE LA LOI SUR LES NORMES DU TRAVAIL: Agences de location de personnel, harcèlement sexuel et conciliation travail-famille, jeudi dernier à l’UQAM.

Pour l'occasion, les professeures Dalia Gesualdi-Fecteau, Caroline Brodeur (étudiante de Rachel Cox) et Stéphanie Bernstein nous ont présenté les nouvelles dispositions proposées par le projet de loi 176 ainsi que leurs conséquences en matière d'harcèlement sexuel, de conciliation travail-famille et en ce qui a trait à l'encadrement des agences de location de personnel. Une trentaine d’étudiant.es et professeur.es était présent.es en personne et par visio-conférence, ce qui a suscité plusieurs discussions importantes. 

Pour avoir accès aux présentations : Bernstein, Gesualdi-Fecteau, Cox et Brodeur. Prendre note que les présentations ont été élaborées avant les modifications du projet de loi 176, c'est pourquoi nous vous invitons à consulter les travaux parlementaire sur le projet de loi 176 ICI.
 
Pour être à l’affut des prochaines activités de l’équipe, suivez-nous sur le site Web sage.uqo.ca et sur la page Facebook Équipe de recherche interdisciplinaire sur le travail SAGE.

L'équipe SAGE

Conférence-midi : Réforme de la loi sur les normes du travail

31 mai 2018
L'équipe interdisciplinaire de recherche sur le travail SAGE aimerait, par la présente, vous inviter à la conférence : 
 
LA RÉFORME DE LA LOI SUR LES NORMES DU TRAVAIL: Agences de location de personnel, harcèlement sexuel et conciliation travail-famille
Jeudi 31 mai 2018, de 12h30 à 14h00 au local W-2240 de l'UQAM (455, Boulevard René-Lévesque E, Montréal). Tous les détails ici.
 
Pour l'occasion, les professeures Dalia Gesualdi-Fecteau, Rachel Cox et Stéphanie Bernstein nous présenteront les nouvelles dispositions proposées par le projet de loi 176 ainsi que leurs conséquences en matière d'harcèlement sexuel, de conciliation travail-famille et en ce qui à trait à l'encadrement des agences de location de personnel. 
 
L'événement ayant lieu sur l'heure du midi, dessert et café seront offerts. 

Ceux et celles désirant assister à distance à la conférence peuvent contacter sage@uqo.ca afin d'avoir l'accès à la diffusion Zoom. 
 
En espérant pouvoir vous compter parmi nous,

L'équipe SAGE

Félicitations aux récipiendaires d’une bourse de communication scientifique SAGE!

22 mai 2018

Sarah Bourdeau (étudiante au doctorat en psychologie à l’UQAM), Caroline Brodeur (étudiante au baccalauréat en droit à l’UQAM) et Bénédicte Calvet (étudiante au doctorat interdisciplinaire en santé et société à l’UQAM) obtiennent chacune une bourse de communication scientifique de l’équipe interdisciplinaire de recherche FRQ-SC sur le travail « Santé, Genre, Égalité » (SAGE) d’un montant de 1 000$. 

Cette bourse vise à encourager les étudiant.es à présenter les résultats de leurs travaux lors de congrès scientifiques reconnus. Elle est décernée aux étudiant.es de premier cycle et des cycles supérieurs ayant un excellent dossier académique et dont le projet de recherche est lié à la programmation de recherche de l’équipe SAGE.

Le colloque de l’équipe SAGE connaît un grand succès à l’ACFAS!

14 mai 2018

16 conférences étendues sur deux jours ont suscité de riches échanges interdisciplinaires sur les inégalités sociales et de genre en santé et sécurité au travail et sur les défis posés aux chercheur.ses et intervenant.es pour les réduire. Madame Karen Messing, professeure émérite en sciences biologiques à l’UQAM, a d’ailleurs fait la conférence d’ouverture du colloque en proposant une réflexion sur le mouvement #Ellesaussi. Deux entrevues radio, l’une avec CHOQ-FM, l’autre avec Radio-Canada Chicoutimi, lui ont par la suite été consacrées.

Une table ronde interdisciplinaire d’expertes en santé au travail, impliquant notamment Jennifer Beeman d’Action cancer du sein et Florence Chappert de l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (France), a également fait place à plusieurs discussions pertinentes concernant les défis de la prise en compte des inégalités sociales et de genre en santé au travail. L’importance des actions collectives et de l’étendue des interventions a d’ailleurs été soulignée par plusieurs des expertes.

En somme, ce colloque a permis discussions et prises de conscience sur les inégalités sociales et de genre en santé au travail et a souligné l’importance de poursuivre les réflexions sur le sujet.
Lien vers les présentations : Programme, Messing, Riel et Cox, Laflamme et Brière, Gravel, Dubé, Aubry, Lefrançois, Riel et Saint-Charles, Bernstein et Valentini, Gravel et Blanchette-Luong, Riel, Tajini, Vignet, Busque et Duguay, Lanthier-Riopel, Génier, Riel et Cox, Cox et Brodeur.
 

Pages